Coloquios

Capture d’écran 2017-09-22 à 09.40.46

En septembre dernier, Geneviève Parent, titulaire de la chaire, a présidé le Comité scientifique du Colloque international de Sécurité alimentaire et nutrition à l’heure des changements climatiques organisé conjointement par la FAO et le Ministère des relations internationales et de la francophonie.

Nous avons le plaisir de vous informer que les vidéos du Colloque sont désormais en ligne et disponibles à l¹adresse suivante : https://www.youtube.com/playlist?list=PL3VbFYYm8_nvSyQKki9lT4anknnU0Spil

Le Colloque international s¹inscrivait dans les grandes orientations de la Politique internationale du Québec , par sa contribution à un monde plus durable, juste et sécuritaire. Le Gouvernement du Québec poursuivra ses efforts comme acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques, avec cet intérêt grandissant pour les enjeux liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition.

Nous sommes également heureux de vous annoncer qu¹une publication regroupant les conclusions et recommandations du colloque sera prochainement élaborée par la FAO, en collaboration avec le Gouvernement du Québec. Il nous fera plaisir de vous informer de son lancement officiel.

2º Coloquio internacional sobre los sistemas alimentarios territorializados (en francés)

Problématique

Le dialogue qu’entretiennent les sciences avec l’aliment et l’alimentation est traditionnellement marqué par une réflexion cloisonnée. Ces réflexions menées en silos « aliment-santé », « territoire-aliment » et « santé-territoire », gagneraient toutefois à être mises en commun et confrontées. Le concept de sécurité alimentaire (posé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’alimentation (FAO) en 1996), celui de l’alimentation durable (FAO, 2010), puis celui de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FAO, 2012), nous y invite en étant transversaux et en englobant notamment les dimensions culturelles, sociales et environnementales du fait alimentaire, tout en soulignant l’importance de promouvoir et protéger la diversité dans l’alimentation, des semences aux modes de production.

Dans un contexte où l’ensemble des textes, directives et autres documents issus des différentes organisations internationales (FAO, OMS, etc.), y compris les récents développements en matière de droit à l’alimentation, prône la nécessité de construire les systèmes alimentaires territorialisés pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle, cette mise en commun des réflexions est non seulement nécessaire, mais primordiale. Ces récentes évolutions internationales nous invitent à adopter une vision plus systémique et durable de l’alimentation, moins médicalisée et moins orientée sur les considérations purement économiques. Ce 2e colloque international de la Chaire de recherche en droit sur la diversité et la sécurité alimentaires (Chaire DDSA) est coorganisé avec Alliance santé Québec et se veut l’occasion de réfléchir de manière cohérente aux différents rapports qu’entretiennent alimentation et territoire au regard d’une conception holistique de la santé et du bien-être.


Objetivos del coloquio

  • Poursuivre la réflexion sur les systèmes alimentaires territorialisés entamée lors du 1er colloque de la Chaire DDSA de 2015 ;
  • Apporter une vision transversale et cohérente de l’aliment et de l’alimentation qui décloisonne les secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la santé et de l’occupation du territoire dans une perspective de santé durable ;
  • Repenser l’articulation entre la prévention des maladies nutritionnelles et la promotion d’une agriculture et d’une alimentation durable et territorialisée;
  • Présenter et débattre des enjeux que pose la construction des systèmes alimentaires territorialisés ;
  • Renforcer les connaissances, partage les savoirs entre acteurs (société civile, entreprises, chercheurs, mouvement associatif, municipalités et gouvernements, producteurs, distributeurs, transformateurs, population);
  • Poursuivre le développement de la coopération France-Québec-Amérique Latine Caraïbes en matière de diversité alimentaire et de systèmes alimentaires territorialisés.

Parmi les sujets abordés

  • Les facteurs d’influence de l’alimentation et de la santé durables
  • La qualité nutritionnelle globale
  • La restauration collective
  • L’articulation entre agriculture et saine alimentation durable et territorialisée
  • La difficile adaptation des normes alimentaires internationales aux territoires
  • Les pistes de changements : Le potentiel des villes et municipalités

Presentaciones:


Consultar el programa

programme


Fotos

Ver el álbum completo


Socios del evento

communaute-metropolitaine-quebecAgence_universitaire_de_la_francophonie
dd_logo_ecoresponsableRegion_Bretagne

Coloquio internacional: Los sistemas alimentarios territorializados, fuente de diversidad y herramienta de integración y de competitividad


Co-organisé par la Chaire DDSA et la Chaire UNESCO en Alimentations du monde

1º y 2 de octubre de 2015 Universidad Laval, Quebec, Sala Hydro-Quebec, Pavillon Desjardins .

El concepto de los SAT se ha venido arraigando durante los últimos años en Francia y constituye una matriz prometedora para concebir sistemas alimentarios más respetuosos de la diversidad cultural y biológica, y más favorables para los diversos aspectos de la seguridad alimentaria, al tiempo que conviven con el sistema globalizado de consumo y producción en masa. Este concepto se centra en maximizar la integración local de los sistemas, en contraposición con las prácticas del espacio geográfico globalizado. Desde una perspectiva histórica, resulta posible afirmar que la globalización fragmenta los sistemas por medio de la creciente división del trabajo y del incremento en las distancias entre los lugares de producción de los insumos de toda especie y el lugar de fabricación de los productos terminados, así como entre el lugar de producción y el de consumo de estos productos. Los SAT se basan sobre todo en las redes locales de empresas agrícolas, agroalimentarias y de servicios, las cuales comparten recursos locales, teniendo en cuenta los criterios del desarrollo sostenible. Si bien varias iniciativas que se originan en las Américas podrían inscribirse claramente dentro de los SAT, esta noción es poco conocida y resulta interesante analizarla en relación con las realidades americanas. Asimismo, una estrategia de diferenciación territorial puede constituir una herramienta de diversidad alimentaria y una fuente de competitividad en un contexto de mercado de masa, pero también es necesario considerar otras herramientas económicas y jurídicas que contribuyan a valorizar los SAT y que sean susceptibles de favorecer a la diversidad alimentaria.

Objetivos del coloquio:

  • Presentar y debatir acerca del concepto de los SAT en relación con las realidades americanas;
  • Presentar y debatir sobre las instrumentos económicos y jurídicos para valorizar los SAT y susceptibles de contribuir con la diversidad alimentaria y con el auge de sistemas alimentarios territorializados;
  • Fortalecer los conocimientos y compartirlos entre los actores (sociedad civil, empresas, investigadores, asociaciones, municipalidades y gobiernos, productores, distribuidores, transformadores);
  • Desarrollar la cooperación interamericana y entre Europa y las Américas en relación con los SAT.

Fotos


Documentos

Consultar las presentaciones del evento:


Consultar las actas de conferencias (solo francés)

 
Declaración de Québec: ESP

Talleres de investigación

2017

“Démocratie alimentaire: Quel périmètre d’un droit à l’alimentation durable?”

Séminaire doctoral “DémocrAlim” à l’occasion du séminaire francophone “Vers une démocratie alimentaire: quel périmètre d’un droit à l’alimentation durable?”

Sous la direction de Dominique Paturel (UMR Innovation, Chaire UNESCO Alimentations du Monde), Patrice Ndiaye (Institut Montpellier Management, Centre de recherches et d’études administratives de Montpellier) et Geneviève Parent (Faculté de droit, Université Laval, Québec, Canada, Chaire de la recherche en Droit sur la Diversité et la Sécurité Alimentaires).

22-23 novembre 2017, 14-15 mars et 16-17 mai 2018
Institut Montpellier Management, La Maison des Sciences
de l’Homme de Montpellier, Inra Montpellier

À l’occasion du séminaire francophone sur le thème du droit à l’alimentation durable comme élément d’une démocratie alimentaire qui se déroulera à Montpellier en novembre 2017, mars 2018 et mai 2018, les porteurs du séminaire se proposent d’ organiser un séminaire doctoral et d’octroyer à cet effet, une bourse couvrant les frais de missions.

Le séminaire s’inscrit dans le programme du séminaire francophone “Vers une démocratie alimentaire : le droit à l’alimentation durable ». Le programme du séminaire envisage le déroulement de trois sessions doctorales. La première session en novembre 2017 sera pour les doctorants l’occasion de présenter et de discuter leurs recherches. La deuxième session prévue au mois de mars 2018 confiera aux doctorants l’organisation d’une table ronde et au cours de la troisième et dernière session en mai 2018, les doctorants proposeront une synthèse du séminaire.

À partir du concept de démocratie alimentaire défini par Tim Lang (1999 ), se pose la question de l’élaboration d’un droit à l’alimentation durable à partir des recherches en droit (de l’environnement, international, agroalimentaire…) mais aussi en sciences humaines (sociologie, science politique, géographie, sciences de gestion …). Dans l’attention portée aux familles à petits budgets et aux personnes précaires, l’enjeu de l’accès est primordial et participe d’une réflexion plus large sur de nouveaux droits sociaux (Fraser, 1998).

Quelles sources ? Droit « dur » ; loi, règlement ou droit « souple » ; recommandations, lignes directrices ?

Quel contenu ? Droit à la sécurité alimentaire, droit à la santé, droit à la justice, droit à la citoyenneté…

Quelle portée ? Droit impératif, objectif des politiques publiques …

Document

2016

“Conservation and Development of Ancestral/Indigenous Plant Genetic Resources: Challenges, Tools and Perspectives. Sharing the Canadian, Mexican and American Experiences”

The overall objective was to bring together key stakeholders from the United States of America, Mexico and Canada, including indigenous people, involved in conservation and utilization of diversity in crops plants with particular emphasis on crops relevant for indigenous agriculture. The participants including individuals from governmental and non-governmental organizations, from universities and seed savers were expected to share information and to elaborate the complementarity of each other’s activities to the benefit of food security, economic and ecological resilience.


Documentos:

Informe resumido

Reporte final
Capture d’écran 2017-09-21 à 07.52.39

Programa


Presentaciones: